Montessori à la maison, possible ?

Vous aimez l’article ?

Envie de découvrir la formation de notre experte ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

L’approche Montessori se résume encore, pour un bon nombre de personnes non initiées, à une liberté à tout va, dans laquelle l’enfant fait ce qu’il veut ! Ce raccourci me rappelle, bien sûr, les a priori associés à la parentalité bienveillante et à son prétendu laxisme. Voyons ensemble de quoi il s’agit exactement et comment mettre en place cette pédagogie.

Montessori c’est quoi ?

La méthode Montessori c’est avant tout un état d’esprit. Accepter de regarder les enfants et la parentalité autrement. La parentalité bienveillante fait donc partie intégrante de l’approche Montessori. 

Découvrez les qualités innées de votre enfant

Entre 0 et 6 ans, votre enfant est guidé par sa soif d’apprendre. Grâce à cet esprit absorbant, il apprends sans le moindre effort à travers ses expériences et son environnement. Pour appliquer Montessori à la maison, il vous faut comprendre et vous adapter à l’incroyable potentiel de votre enfant.

Les 6 périodes sensibles

L’esprit absorbant de votre enfant s’articule autour de 6 périodes sensibles.

L’ordre apporte une sécurité intérieure et lui permet de comprendre son environnement, construire sa pensée et comprendre le monde.

Le mouvement : l’apprentissage s’inscrit dans la motricité globale et la motricité fine à travers l’acquisition de la marche et l’usage des mains.

Le langage : un enfant jusqu’à 6 ans peut assimiler toutes les langues parlées couramment dans son environnement, sans difficultés. Aucun mot, aucune langue n’est trop compliqué pour votre enfant. C’est le moment idéal pour enrichir, nuancer et pousser la réflexion de votre enfant.

Le raffinement sensoriel jusqu’à 6 ans l’enfant appréhende le monde avec ses sens. Chaque manipulation et nuance permet à votre enfant de construire sa pensée et passer du concret à l’abstrait.

Le sens social : les interactions humaines permettent à votre enfant d’apprendre et de s’adapter. Il prend conscience de son existence propre avant d’aller vers les autres.

Le sens des détails : entre 1 an et 2 ans, votre enfant éprouve une fascination pour tout ce qui est petit, les détails, les miniatures, etc…

Favoriser l’apprentissage de votre enfant par votre attitude

En tant que mère vous avez constamment le souci de bien faire, ce qui peut, parfois, vous pousser à faire à la place de votre enfant. 

Mais, votre enfant est-il vraiment trop petit pour prendre sa cuillère tout seul?  Avez-vous réellement besoin de tirer sur son tee-shirt? Sa tête est-elle coincée ou l’aidez-vous à s’habiller pour aller plus vite?

Montessori à la maison, c’est avant tout avoir confiance en son enfant et en ses capacités. Être persuadé qu’il peut trouver des solutions ou demander de l’aide si besoin. Il a envie de faire seul? De vous aider? De faire des efforts? Alors ENCOURAGEZ-LE dans ses expériences et ses apprentissages. N’intervenez qu’à sa demande.

Soyez en retrait pour observer votre enfant, adapter ses jouets, ses activités en fonction de son développement. Vous pouvez, dès son plus jeune âge, l’intégrer dans vos activités quotidiennes d’adultes : cuisine, couture, jardinage, ménage, courses, etc…

Montrez l’exemple et poser des règles à votre enfant pour favoriser son autonomie

Montrez l’exemple, votre enfant est une éponge qui reproduit tout ce qu’il voit. Pour cela, un comportement bienveillant et respectueux envers votre enfant lui permettra de trouver son rythme, faire preuve d’initiative, de créativité, d’affirmer ses choix, etc…

Enfin, favoriser l’autonomie ne signifie pas la liberté totale. Pour sécuriser votre enfant, des limites et des règles de vie sont essentielles. Choisissez des règles adaptées à son âge. Prenez le temps, de lui expliquer ces règles et de les lui rappeler régulièrement, pour qu’il les comprenne et les mémorise.

Aménager votre maison pour favoriser l’autonomie de votre enfant et lui faciliter la vie

L’aménagement de la maison doit être sécurisé, organisé et ordonné pour répondre aux besoins de votre enfant en fonction de ses périodes sensibles. Pour cela, il faut lui éviter les obstacles et désencombrer afin de faciliter ses déplacements. Vous pouvez également mettre à sa hauteur ses jouets, ses vêtements, les couverts, le lavabo…

Vous pouvez favoriser sa liberté de mouvement en choisissant des vêtements pratiques, confortables, salissables, en les laissant pieds nus et en limitant les obstacles, transats et parcs.

Enfin, l’environnement de votre enfant doit être stimulant, sans surstimuler. Il doit pourvoir accéder librement aux objets du quotidien et à ses jouets en fonction, de ses périodes sensibles. Une décoration neutre, l’absence de mobile au-dessus du lit (réservé au repos), etc… favorise cet état d’esprit.

Montessori dans les activités de votre enfant

Chaque jouet, objet du quotidien doit permettre l’apprentissage par l’expérience, avec un but précis, pour répondre aux périodes sensibles (langage, motricité fine, motricité globale, etc…)

Transvaser, trier ou empiler pour travailler la motricité fine, des activités sensorielles pour nommer les perceptions de tous les sens (ouïe, vue…) ou enrichir le vocabulaire: grand, petit, lourd…

Vous pouvez proposer des activités de vie pratique pour que votre enfant puisse s’adapter à son environnement et devenir autonome. Eplucher une pomme, couper une banane, mettre les couverts, faire la vaisselle, se coiffer, etc…

 

Vous aimez l’article ?

Envie de découvrir la formation de notre experte ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

Pin It on Pinterest

Share This