#4 Les chroniques d’E-voluer : Premières réussites

Vous aimez E-voluer ?

Envie de découvrir toutes nos formations ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

Hello,
Heureusement, E-voluer c’est aussi beaucoup de réussites. Voir article #3 premiers échecs.

Premières réussites

Vous…la plus belle de toutes !

Une évidence, si vous lisez cet article, c’est que j’ai réussi à toucher même une seule personne ^^
Le meilleur des projets sans clients/lecteurs ne vaut rien. Arriver à vous atteindre, c’est de loin la plus belle de toutes mes réussites.

Time2Start

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est ni plus ni moins, une école pour startupeurs. Avec des professeurs (souvent bénévoles) et Hawa un pilier tantôt coach, tantôt chef militaire qui gère d’une main de fer l’organisation.

Je me souviens encore de la nuit que j’ai passée à préparer les textes pour le questionnaire en ligne (1er étape).  Puis de mon coup de chaud quand elle m’a appelé pour me dire que j’étais sélectionnée pour l’épreuve orale.

S’en est suivi une semaine de folie où j’ai préparé un dépliant et mis une pression monstrueuse à Paula (heureusement elle est d’une patience angélique) pour qu’elle me fasse une belle présentation. Puis, pendant plusieurs jours, j’ai révisé l’oral à en rendre chèvre mon 1er public :ma famille et mes amis.

Le jour de l’entretien, j’étais remontée comme une pendule et je voyais les secondes défiler.
De l’entretien, je me souviens surtout d’une remarque qui m’avait un peu (beaucoup) vexée.
– Vous voulez faire une sorte de YouTube sélectif donc !
« NOOOOON !!!!»
– Non pas vraiment (sourire Colgate)

Bref, le jour où j’ai reçu le mail comme quoi j’étais acceptée, j’ai sauté partout comme une gamine. Oui, la réaction classe du genre sourire modeste…c’est pas mon truc.

Un business model équitable pour une entreprise humaine

Tout le monde le sait, une entreprise, c’est pour faire du chiffre… Business is business.

Mais moi je veux tout : un bon salaire, des expertes satisfaites, des prestataires (je n’ai pas de salariées) épanouies et des tarifs qui ne crèvent pas le plafond !!

J’étais totalement crispée dès qu’on me faisait des suggestions sur mon business model (le petit plan où tu décides combien rentre, combien sort, tes partenaires… )

Il a fallu beaucoup d’efforts pour écouter sagement, prendre le temps de réfléchir et me forcer à faire les changements nécessaires.

Maintenant, que j’y pense, c’est un peu ridicule de l’avoir pris tellement à cœur.

Aujourd’hui, je suis pleinement satisfaite du résultat et prête à faire de nouveaux changements quand il le faudra.

Le site

Mon cheval de bataille, chaque page doit en être à la version 30 ou 40. Rien que la page d’accueil a changé des millions de fois: formulation, icônes, design… Aujourd’hui encore, je prévoie des tas de changements.

N’hésitez pas à faire des suggestions dans les commentaires 😉 mais pas trop quand même ^^

Recrutement de l’équipe V2

Aaaah ! si vous avez lu l’article #3 E-voluer premiers échecs, vous savez que le premier recrutement fut ca-tas-tro-phi-que.

Après pas mal de recherches sur internet et beaucoup de réflexion, j’ai décidé de faire autrement. Sans aucune formation spécifique, je ne pouvais pas chercher une assistante de direction, secrétaire, directeur marketing ou autre… Je n’avais pas la moindre idée de leurs fonctions!

J’ai donc établi la liste exhaustive des tâches nécessaires pour faire tourner

E-voluer harmonieusement, par grandes catégories «Pédagogie» « Service clientes» «Technique»… Puis, j’ai tout transformé en post-its.

A l’époque, j’ai rendu fous mon frère et ma stagiaire, il y avait des post-its absolument partout! Puis, j’ai tout regroupé par profils et j’ai rajouté les qualités «humaines» essentielles au bon fonctionnement de cette machine que j’étais en train de créer.

C’est un exercice plutôt intimidant. Mais je me suis vite rendue compte que j’avais encore beaucoup trop de tâches (3 postes différents à temps plein aujourd’hui… no comment)

Un fonctionnement différent

Il faut dire que dans E-voluer c’est 3 langues de travail, 3 pays différents (Madagascar, Vénézuela et France), mais aussi 3 fuseaux horaires.
E-voluer c’est donc une entreprise totalement asynchrone, des profils atypiques, le tout purement numérique et sans réelle hiérarchie puisqu’il n’y a aucun salarié.

Un ensemble de freelances chacun ayant d’autres collaborateurs freelances ; 90% de femmes avec la capacité de faire 2/3 jobs différents sans problèmes, en totale autonomie.

E-voluer c’est une sorte de cohabitation internationale ou parfois il faut confronter 3 cultures différentes.

Bref, un défi passionnant!

PS: j’adore travailler en pyjama

Recrutement des expertes V2

Au moment où j’écris ces mots, les interviews des formatrices ne sont pas encore en ligne, mais en post prod. Quand vous les verrez vous comprendrez mieux ce que j’écris aujourd’hui.

On me demande souvent comment je sélectionne mes formatrices. Il est vrai que j’ai un cahier des charges très précis qui n’est pas en ligne car je trouve que cela les déshumanise, comme une sorte de label qualité qu’on leur colle sur le front. Mais, bon, je vais finir par céder en le mettant sur le site.

Mais, sur le plan humain quel plaisir de pouvoir côtoyer des femmes qualifiées, passionnées, intéressantes sur le plan professionnel et personnel. Je pense surtout à l’interview de Pauline BARRET… d’une transparence et d’une honnêteté qui inspire le respect et l’admiration.

PS: Moi aussi je déteste la pluie.

Mon grand défi et ma (future ?) fierté

Réussir le Crowfunding!

Faire suffisamment de préventes pour donner vie à ce beau projet avec votre aide.

On se voit bientôt pour le lancement!

Vous aimez E-voluer ?

Envie de découvrir toutes nos formations ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

Pin It on Pinterest

Share This