10 trucs et astuces pour votre chantier de peinture

Vous aimez l’article ?

Envie de découvrir la formation de notre experte ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

1° Peinture rouge et gris

A la mode, mais peu couvrants le rouge et le gris vous donnent du fils à retordre.
Teintez votre sous-couche blanche en gris foncé avec un bidon de teinte noire.
Le fond foncé fera paraître votre peinture plus couvrante et vous évitera des couches supplémentaires. Pour une finition couleur or” en revanche, faites une sous-couche rouge.

2° Pinceaux et rouleaux tous beaux tous propres

Vous avez utilisé de la peinture glycéro et ne souhaitez pas utiliser 1L de white spirit pour laver votre pinceau?
Commencez par nettoyer sommairement votre pinceau dans un petit verre de white spirit pour faire dégorger un maximum de peinture. Essorez-le. Le liquide n’est pas du tout transparent? Aucune inquiétude, ce n’est pas le but. Versez une bonne cuillère à soupe de liquide vaisselle sur les poils et lavez votre rouleau/pinceau comme si vous lui faisiez un shampooing. Finissez en rinçant à l’eau froide ou tiède. NB : Renouvelez le shampooing si nécessaire.

3° Pause d’urgence !!!

Vous avez commencé à peindre. Deux murs sont faits, le plafond sèche et la porte n’attend plus que vous…bientôt la fin ! Soudain … vous vous rendez compte que les enfants rentrent de l’école dans 30 minutes ! ALERTE ROUGE ! Il faut tout ranger avant leurs retours.
Voilà LA solution : Retirez vos rouleaux de peinture du support métallique et mettez les dans un sac plastique (style sac poubelle ou sac de congélation). Attention de bien coller le plastique au rouleau pour rendre l’ensemble hermétique. Cela marche aussi avec les pinceaux.

Bonus : Un rouleau peut tenir facilement 3 jours dans un endroit froid : garage, cave, balcon couvert en hiver ou même frigo pour ceux qui n’ont rien de tout ça ^-^ Pour vos bacs, recouvrez votre peinture d’un millimètre d’eau et couvrez d’un torchon humide, ou posez un film alimentaire à ras la peinture (le film doit toucher la peinture). Et hop ! Un pot hermétique à l’air.

4° Traque aux petits défauts

Le secret d’un bon chantier? Une bonne préparation de support !
Qui n’a jamais remis ses spots au plafond et là… Aïe… des trous ! Des traces de rouleau ! L’astuce : travaillez avec un phare de chantier. Kesako? C’est une lampe munie d’un grand pied que l’ont place au ras des murs ou des plafonds. L’ombre qu’elle va créer va révéler tous les défauts de votre support ! 

5° Quel pinceau?

Deux adversaires s’affrontent : les brosses (pinceaux pour le commun des mortels) synthétiques et les brosses en poils soies de porc.
Pour les brosses synthétiques, les plus douces au toucher sont souvent les meilleures. Faites confiance à vos sens. Leurs poils sont fins, offrant ainsi un bon débit de peinture et peu d’effet de cordage” (traces de pinceau). ATTENTION aux brosses synthétiques bas de gamme qui risquent de vous faire de grosses traces. Pour les brosses soies de porc, écrasez les poils entre vos doigts. Celles qui auront le plus de fourches (oui oui, comme des cheveux !!) seront les meilleures. En effet, la peinture s’étalera plus régulièrement et fera peu de traces de pinceau. Au final que ce soit brosses synthétiques ou brosses naturelles : les deux sont bien du moment que la qualité est au rendez-vous ^-^

6° Recyclez votre White Spirit

Soyez écolo-économique.
Faites le décanter dans une bouteille ou un bocal à confiture
(en verre transparent de préférence). Plusieurs jours plus tard, la peinture se sera déposée au fond du récipient et le white spirit sera devenu clair. Vous n’aurez plus qu’a transvaser le white spirit obtenu dans un récipient avec un bouchon sécurisé (attention aux enfants !)

7° La guerre des poils

Quand on peint on a souvent des plush” de rouleau (des petits morceaux de poils”). Ils se détachent et parsèment allégrement votre peinture fraîche.
Pour éviter cela, utilisez un gros scotch adhésif ou une brosse collante (celle pour enlever les poils sur les vêtements) et passez les sur le rouleau neuf afin d’enlever un maximum de poils.

8° Ne pas finir couverte de gouttes en peignant votre plafond

Qui n’a jamais eu l’effet dalmatien” après avoir repeint un plafond? Votre rouleau projette des micros gouttelettes de peinture dans tous les sens… surtout sur vous. Et un dalmatien multicolore !

  • Oubliez le sex-appeal et mettez de vieux vêtements et des chaussures moches
  • Pour vos cheveux, mettez un foulard pour TOUT couvrir car la casquette ou le bob, quand on a les cheveux longs… ce n’est pas suffisant
  • Si possible, mettez votre ancienne paire de lunettes car enlever de la peinture sur des lunettes de vue sans faire de rayures c’est très compliqué
  • Mettez des gants
  • Pour votre visage (oreilles et cou également) mettez une crème grasse ou de l’huile végétale pour le corps. La peinture n’adhérera pas sur la crème.

9° Peindre sans scotch de masquage … possible?

Vous souhaitez peindre sans bande de masquage mais vous n’arrivez pas à bien appliquer votre peinture?
Pour vous faciliter le travail dans les angles ou les endroits difficiles d’accès, pensez à diluer un peu votre peinture. Elle glissera plus facilement sur votre support et rendra l’application plus facile, surtout dans les encadrements des portes, entre boiseries et murs.

10° Économies – Économies

Vous avez une grande quantité de murs à peindre avec une à deux couleurs seulement?
Si vous souhaitez une couleur claire, pensez à l’utilisation des colorants universels. Ils se mélangent avec la plupart des peintures* et coûtent moins chers que les pots pré-faits ou teintés en machine (jusqu’à +8€).

* demander la compatibilité de vos peintures à un vendeur pour être sûr !

Vous aimez l’article ?

Envie de découvrir la formation de notre experte ?

Participez à nos préventes et aidez-nous à lancer le projet !

Pin It on Pinterest

Share This